Vaincre les peurs
 
 


D’abord il est important de s’entendre sur la définition de la peur.
Qu’est-ce que la peur ?
La peur est associée à la perception d’une menace à notre sécurité personnelle et à notre identité. Elle porte toutefois sur une situation spécifique : un danger concret et soudain à notre bien-être physique.

Mais alors, quelles sont les peurs chez les traumatisés crâniens?
Ces peurs peuvent être parmi les suivantes:
- Peur de l’avenir, peur de l’inconnu
- Peur de soi-même, de sa nouvelle personnalité
- Peur d’oublier
- Peur des bruits

Certains pièges risquent de vous désavantager et de vous amener vers un état de détresse psychologique.
Voici quelques pièges à éviter:
- L'isolement La rigidité
- L'évitement Le contrôle
- La froideur, l’impatience L’agitation, l’anxiété
- La colère

Bien qu'ils semblent parfois vous soulager à court terme, ces pièges augmentent le niveau de stress et de détresse dans notre vie.

Voici quelques solutions possibles ...
* Peur de l’avenir, peur de l’inconnu:
- Savoir apprécier l’instant present;

Vivre un jour à la fois;
Occuper vos temps libres avec des activités qui vous passionnent.

* Peur de soi-même, de sa nouvelle personnalité:
- Faire le deuil de la personne que vous étiez avant l’accident…un cheminement à long terme;

Apprenez à vous découvrir, à connaître la nouvelle personne que vous êtes devenus (es);

Percevoir les changements positifs en vous-même et ensuite, les accepter.
* Peur d’oublier:

Inscrire ses rendez-vous dans un agenda;
Avoir un calepin avec soi et y inscrire les choses qu’on ne veut pas oublier;

Maintenir une routine au quotidien.

* Peur des bruits:
- Fréquenter des endroits moins achalandés;
- Éviter les heures de repas;
- Si toutefois, vous devez vous rendre dans un endroit bruyant, apprenez à respecter vos limites et passez-y un temps raisonnable.

En terminant, il est important d’AVANCER À SON RYTHME, la peur et l’angoisse vont parfois remettre vos projets à plus tard, même ceux qui vous tiennent particulièrement à coeur. Vous devenez en quelque sorte victime de vos propres craintes et inquiétudes.

Il n’est pas nécessaire de foncer tête première pour avancer. Vous pouvez simplement faire de tous petits gestes au quotidien, à votre rythme.