Exprimer ses sentiments à son entourage
 
 


Il est souvent difficile d’exprimer à notre entourage les sentiments qui nous habitent. Pour nous aider à le faire, certaines étapes à suivre peuvent nous être utiles. Il est aussi intéressant de mieux comprendre les éléments qui nous empêchent de parler à notre entourage de notre vécu émotionnel et des impacts positifs que le fait d’en parler nous apporte. Ces divers éléments seront présentés dans les prochaines lignes.

Avoir l’impression d’être déconnecté du monde.
Sentir que nous ne sommes pas compris par les autres.
Recevoir des jugements de la part des gens autour de nous.
Avoir le sentiment d’être un extra-terrestre qui ne vient pas du même monde que les autres autour.
Ce sont là des paroles que plusieurs victimes de traumatismes crâniens disent.
Il est en effet difficile de faire face à un entourage qui se montre parfois incompréhensif, insensible et porteur de jugements. Devant de telles réactions de l’entourage, il est facile de se sentir isolé.

Comme le disait Charles Ferdinand Ramuz : « Être isolé du reste des hommes, c'est se sentir inutile. Se sentir inutile est pire encore que de se sentir coupable.» Afin de briser cet isolement et ces incompréhensions de la part des gens, il est important de donner des informations aux personnes n’ayant pas subit de traumatisme afin qu’elles soient plus en mesure de réagir adéquatement avec les traumatisés.

Étapes pour exprimer ses sentiments
Une partie de ces informations que l’entourage à besoin de connaître pour mieux comprendre le vécu d’une personne ayant vécu un traumatisme, concerne les sentiments qui se rattachent au vécue de la personne traumatisée. Par contre, il n’est pas toujours facile d’exprimer adéquatement nos sentiments aux autres. Pour le faire, certaines étapes et prises de conscience sont nécessaires.

Dans un premier temps, il importe d’identifier le ou les sentiments qui nous habitent. Cet exercice, qui semble à prime abord très simple peut devenir complexe. En effet, nous sommes souvent habités par plusieurs sentiments à la fois. Il importe donc de prendre un temps de recul avec soi-même pour identifier les sentiments qui nous habitent réellement. Pour ce faire, une liste de sentiments est un outil bien utile. Réfère-toi à la liste plus loin, tu peux la découper et la conserver.

Réfléchir
Afin d’exprimer nos sentiments, il est utile dans un premier temps de réfléchir à ce que nous ressentons et d’essayer d’identifier les évènements qui ont pu provoquer ces sentiments.

Ce qui nous empêche d’exprimer nos sentiments
Plusieurs éléments peuvent nous empêcher d’exprimer nos sentiments. Tel que mentionné plus haut, il y a la peur de ne pas être compris ainsi que les difficultés à démêler et à identifier ce que l’on ressent.

De plus, la peur de montrer qui l’on est dans nos vulnérabilités est un obstacle considérable. Cela peut être d’autant plus difficile lorsque la personne que l’on est aujourd’hui présente plus de limites que celle que l’on était avant le traumatisme crânien. Il y a alors tout un travail d’acceptation des capacités personnelles qui doit se faire. D’autres peurs qui nous empêchent d’exprimer nos sentiments sont la peur d’être rejeté pour qui l’on est et la peur de subir des abus de la part des autres. Il est donc pertinent de prendre le temps de savoir ce qui nous empêche d’exprimer nos sentiments.

Choisir
Par la suite, il importe de choisir une personne que l’on sait en mesure d’accueillir ce que nous avons à dire. Afin que cette personne puisse comprendre le message qu’on lui transmet, nous devons lui indiquer clairement comment nous nous sentons et quels sont les éléments qui font que nous vivons de tels sentiments. Par exemple nous pouvons dire : «Je me sens en colère lorsque je n’arrive plus à faire mon ménage comme avant».

S’exprimer en JE
D’autre part, lorsque les sentiments identifiés ont été provoqués par la personne à qui l’on s’adresse, il est important de ne pas l’accuser. Pour ce faire, l’utilisation du «je» est préférable. De plus, il faut demeurer clair et simple dans nos explications. Nous pourrions dire par exemple : « je me sens humilié lorsque tu fais le ménage à ma place alors que je suis capable de le faire». Cela a plus de chance d’être bien reçu que si nous disons d’un ton agressif: «tu me prends toujours pour un incapable!».

Impacts au fait d’exprimer nos sentiments
Le fait d’exprimer nos sentiments a plusieurs effets positifs.
Cela permet entre autre de ventiler plutôt que d’accumuler puis d’exploser.
Aussi, cela aide l’autre à nous aider à trouver des solutions à nos difficultés.
Exprimer nos sentiments nous aide aussi à sortir de notre isolement. Parfois,
même si nous sommes entourés d’une foule, nous pouvons nous sentir incompris et seul. Pour briser cette impression, nous pouvons aider notre entourage à mieux nous comprendre en leur exprimant notre vécu intérieur.

Par contre, dans le cas des traumatisés crâniens, le seul fait d’exprimer les sentiments ne suffit pas toujours. Cela s’explique par la méconnaissance des gens face à la réalité des traumatisés. C’est aussi pour cela que nous sommes là pour vous afin de sensibiliser les gens à votre vécu.

C’est ensemble et avec courage, patience et détermination, que les traumatisés crâniens se sentiront de moins en moins « extra-terrestre » mais bien des êtres humains à part entière avec des particularités qui leur sont propres.

 

Eve Gaudreau

Intervenante